Actifs

La graine de guarana contient différents types d’alcaloïdes : théobromine, théophylline, caféine, xanthine, hypoxanthine, guanine et adénine. Elle contient également des sels minéraux et des oligo-éléments (calcium, magnésium, fer, potassium, phosphore, sélénium…), des acides gras essentiels, des acides aminés protéiques, des tanins, des saponines, des vitamines A, E, B1, B3, PP et des huiles essentielles.

Actions

Les principales vertus du guarana agissent sur :
Les asthénies d’ordre physique et psychologique : le guarana est reconnu pour sa puissance en caféine, donc pour l’énergie qu’il procure. Il éveille le corps et l’esprit en agissant sur les centres nerveux encéphaliques. Il aide à redonner vitalité, dynamisme et sentiment de bien-être, notamment en période de régimes amaigrissants. Il semble revigorer la vivacité intellectuelle et contribue à soulager les maux de tête, engendrés par une mauvaise circulation sanguine.
La caféine, souvent appelée "guaranine", est contenue dans le fruit du guarana dans une proportion deux fois et demie plus grande que celle retrouvée dans le café ou le thé. Représentant 3 à 5 % du poids des graines, la guaranine se diffuse lentement et efficacement à travers le corps. Grâce à une importante quantité de
tanins et de saponines, le guarana participe à activer l’organisme, sans effet excitant et sans incidence particulière sur le rythme cardiaque. Il agit comme antiasthénique et anti-stress, mais également comme thermorégulateur. Certains indigènes d’Amérique du Sud le mélangent à la feuille de coca, pour accroître encore cet effet stimulant.

L’obésité et la surcharge pondérale : la guaranine dynamise le métabolisme des cellules, contribue à brûler les graisses indésirables et favorise la sensation de satiété. Du reste, le guarana était apprécié des Amérindiens en période de disette, comme coupe-faim. Les vertus amincissantes du guarana sont donc d’autant plus justifiées en complément d’un régime alimentaire hypocalorique et combiné avec l’éphédra ou le glucomannane (ce type de régime ne peut être recommandé chez certaines personnes et nécessite l’avis de professionnels).
En outre, il stimule l’organisme en libérant de l’
adrénaline et doit également sa réputation à certaines propriétés aphrodisiaques.
 

Recherches internationales

Des études in vitro montrent que le guarana inhiberait la reproduction de bactéries, telles qu’Escherichia Coli et Salmonella typhimuirum, responsables de la malaria et de la dysenterie.

http://www.uofmhealth.org/health-library/hn-2103002


Contre-indications

La consommation de guarana est contre-indiquée en cas de gastrite, d’ulcère, d’hypertension, de déséquilibres cardiovasculaires et de tachycardie. Sa teneur en caféine est proscrite chez les enfants, les femmes enceintes ou celles qui allaitent. La combinaison guarana et éphédra peut exacerber certains effets indésirables et nécessite de se renseigner auprès du corps médical avant toute prise.