Chardon-Marie

Sachet de 100 grammes

Posologie : 150 mg 3 X par jour
46,50 $
OU

Chardon-Marie

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • Chardon-Marie

Détails

Voir la video sur le Chardon-Marie

D'origine méditerranéenne, le chardon-Marie est une plante herbacée aux feuilles marbrées de blanc, bordées de dents épineuses. Ses fleurs sont de couleur pourpre. En herboristerie on utilise les inflorescences et les graines. Les fruits (semences) et les feuilles séchées, sont finement coupés ou hachées.

Le chardon-Marie est utile dans les cas de:

- troubles digestifs légers

- troubles biliaires et de la vésicule

- hépatites chroniques, virales

- cirrhose du foie

- douleurs légères

Le chardon-Marie est une plante extraordinaire dans le traitement des maladies du foie.

Même dans les cas aussi graves que l’hépatite virale, la cirrhose ou un empoisonnement. Il n’existe probablement aucune plante offrant de telles propriétés et aucun médicament actuel n’est en mesure d’obtenir les résultats produits par un traitement au chardon-Marie. Il est cependant bien important de comprendre que le simple fait de consommer une tisane de chardon-Marie ne sera pas suffisant dans de tels cas. Il faudra alors suivre un traitement à base de silymarine, la substance active du chardon-Marie.

Des recherches récentes ont permis de confirmer l'efficacité de cette plante dans les cas d'intoxication du foie par l'alcool et autres substances toxiques. Il existe peu de plantes ayant fait l’objet d’autant d’études, que le chardon-Marie. Une de ces études, en double aveugle a montré que la silymarine, un des principaux composés actifs de la plante, à raison de 150 mg, 3 fois par jour, diminuait significativement les risques de mortalité chez les patients atteints de cirrhose du foie due à l’alcool.

Elle favorise de plus la sécrétion biliaire, de même que le drainage de la vésicule biliaire. Des recherches suggèrent que le Chardon-Marie puisse également avoir des effets bénéfiques sur les cancers de la peau.

Le chardon-Marie aide également à la digestion des graisses, régularise le taux de glucose sanguin et de cholestérol. Il réduit l’inflammation intestinale et stimule la production de certaines hormones.

Des recherches récentes ont également démontré que le chardon-Marie permet de contrôler les nausées et qu’il est un remède d’appoint utile pour prévenir les effets secondaires du traitement de la maladie d’Alzheimer.

La silymarine serait la substance contenue dans la plante et procurant une action protectrice du foie contre l'action nocive de certains produits. La silymarine possède une action tellement forte qu'on l'administre parfois sous forme d'injection dans les salles de réanimation des hôpitaux, pour contrer les effets toxiques sur le foie des champignons vénéneux.

En Allemagne on utilise la silymarine avec succès pour soigner l'hépatite et la cirrhose du foie.

Le Dr Berkson et le Dr Whitaker M.D. recommandent le chardon-Marie en association à l'acide alpha lipoïque et au sélénium pour traiter l'hépatite.

On utilise également le Chardon-Marie comme adjuvant, pour atténuer les effets nocifs de la chimiothérapie dans les traitements anticancéreux. La plante en plus de protéger le foie, stimule la sécrétion biliaire, stimule la lactation et agit comme antidépresseur.

 

Utilisation

On l'utilise sous forme de capsule, gélule, tisane ou teinture mère. Les principes actifs du chardon-Marie sont peu solubles dans l’eau, aussi il est préférable de consommer la plante sous forme de capsules ou gélules standardisées à 80% de silymarine. La teinture-mère, qui est à base d’alcool permet d’extraire de façon acceptable les principes actifs, mais l’alcool étant très nocif pour les personnes atteintes d’une affection du foie, le chardon-Marie ne doit pas être utilisé sous cette forme pour traiter une maladie hépatique.

 

Mode d'utilisation:

Poudre : Produit standardisé à 80% de silymarine. Normalement la posologie est de 140 ou 150 mg, 3 fois par jour.

 

Précaution d’utilisation

Le chardon-Marie est une plante très sécuritaire, très bien étudiée et qui ne présente aucun risque de toxicité, même à haute dose. Cependant on déconseille, par mesure de prudence, l’utilisation de toute plante médicinale, aux femmes enceintes ou allaitant.